Interview PopSquad #8 – Kenny, 25 ans, Chef de projet opérationnel, membre de la team Happines et kouign amann en chef !
Les interviews PopSquad vous manquaient ? Bonne nouvelle : les revoilà, et pour leur retour, on vous présente l’une des perles de Student Pop, l’un de nos opérationnels qui a gravi les échelons et vu l’équipe grandir depuis son arrivée, j’ai nommé, Kenny.
Kenny, c’est notre archipel paradisiaque breton, c’est le tonic de notre gin, c’est le feu de cheminée d’un chalet de montagne mélangé au bruit de la foule d’une rave, c’est le moelleux au chocolat pimenté de Student Pop.

Salut Kenny, merci d’avoir trouvé du temps pour répondre à mes questions, surtout après un week-end chargé comme le tien au festival de Dour.

Première question qui me vient en tête, comment as-tu connu Student Pop ?

C’était en avril 2018, je cherchais un stage en startup à Paris, donc j’ai fait des recherches sur Welcome To The Jungle, une plateforme qui rassemble plein d’annonces de jobs en startups. J’ai repéré Student Pop, qui en plus de cocher la case startup, avait l’air d’être une boîte avec une bonne ambiance, et justement, j’ai écrit mon mémoire sur le bien-être au travail, autant dire que c’était un critère important pour moi !

Que fais-tu chez Student Pop ?

Je suis responsable opérationnel, ce qui consiste en fait à m’occuper de plein de choses, d’ailleurs la journée type d’un responsable opérationnel n’existe pas vraiment.

Il y a toujours 10 000 activités variées à faire. Globalement, le matin, je m’occupe des paiements des students, puis je traite les mails, et je staffe les missions. Sauf qu’entre temps, on doit faire face à plein de rebondissements, comme gérer les désistements (eh oui, nos Students sont des perles mais parfois, ça arrive), m’occuper des demandes des clients, mais aussi de celles des Students…

Je ne vois pas mes journées passer, et j’adore !

Quelles sont tes expériences passées ?

Niveau expériences pros, j’ai commencé par faire un stage à Londres dans une startup qui faisait des yaourts glacés. J’étais assistant du CEO. En gros, je l’aidais dans les tâches quotidiennes : on faisait des « brainstorming » pour développer la marque et le produit, je l’accompagnais pour démarcher de nouveaux clients, j’ai organisé un salon… Bref, il y avait un côté polyvalent que je trouvais vraiment cool dans ce stage.

Ensuite, je suis parti faire une mission humanitaire au Nicaragua pendant 2 mois. Je donnais des cours d’anglais aux enfants espagnols. J’ai pris une claque face à cette pauvreté ! Pour te donner une idée, l’« école » était faite de containers maritimes entourés de barbelés. Mais les enfants n’y font pas attention, ils sont tout le temps heureux de te voir ! Cette expérience m’a appris à être patient (les gosses c’est pire que les Students ahah), et ça m’a permis de mesurer la chance que j’avais.

Après ça, j’ai fait un stage de Community Manager à l’Ile Maurice, pour un gros groupe qui avait plusieurs branches. En l’occurrence, je m’occupais de la branche assurances, mais ça ne m’a pas plu parce que j’étais trop livré à moi-même. J’aurais voulu me former au métier auprès d’un Community Manager confirmé, sur l’utilisation de logiciels de retouche photo par exemple… mais je n’en ai pas eu l’opportunité.

Et puis nous arrivons à mon stage chez Student Pop, qui s’est transformé en alternance, puis en CDI.

Quel a été ton plus gros challenge à ce poste ?

Mon plus gros challenge en tant que responsable opérationnel a été de lancer notre collaboration avec le client Désoiffeur. Il a fallu trouver des centaines d’étudiants disponibles et motivés pour servir de la bière en fût dans différents concerts et festivals, et ce dans toute la France.  Je vous laisse imaginer le challenge !

Mais challenge relevé ! Et aujourd’hui, la marque est devenue l’un des plus gros clients de Student Pop. J’en suis hyper fier.

Qu’est-ce que tu t’es dit quand tu as rencontré l’équipe ?

Quand je suis arrivé, l’équipe n’était constituée que de onze membres, en comptant les associés.

Je me souviens de la première soirée (c’est un peu un principe de vie chez Student Pop !)… je me suis dit qu’ils étaient ce grain de folie qui m’anime et que j’allais adorer travailler avec eux.

Je n’en dirai pas plus. Ce qu’il se passe chez Student Pop, reste chez Student Pop. (On le répète un peu trop en interviews ça non ?)

Et pourquoi avoir choisi ce côté opérationnel ?

Je ne savais pas que je voulais faire ce métier en arrivant ! Je ne connaissais pas du tout le poste et je n’y comprenais rien. Je me suis formé sur le tas et ça s’est très bien passé ! Ça m’a plu tout de suite, alors j’ai continué, et maintenant ça fait plus d’un an que je suis là !

Ce qui te donne envie d’aller bosser le matin ?

Savoir que je vais retrouver mes collègues me motive, je ne vais jamais au boulot à reculons !

Si tu pouvais demander UN truc aux associés, ce serait quoi ?

J’aimerais qu’on ait un buffet à volonté tous les matins avec croissants et pains au chocolat FRAIS, jus d’orange pressé, café moulu, confiture de ma grand-mère, beurre salé, bref, un truc sans prétention quoi.

Quelle est la meilleure punchline que tu aies entendue dans la team ops ?

Elle est signée Félicie, qui dit tout le temps qu’elle va vomir tellement elle a faim (oui, la pause déj chez Student Pop, c’est sacré. Un peu trop pour certains).

Si tu devais inventer un truc fou chez Student Pop, ce serait quoi ?

J’ai le droit de dire trois trucs ? Je mettrais une piscine sur le toit, un terrain de pétanque, et un terrain de foot.

Qu’est-ce que tu penses du déménagement imminent de la boîte dans de nouveaux locaux ?

J’ai trop hâte ! J’adore le changement et je fais partie de la Team Office, donc j’ai quelques infos top secrètes… 😉

Les locaux vont être géniaux pour bosser, mais aussi pour les soirées, et puis il paraît que le quartier est top ! J’ai beau être à Paris depuis plus d’un an, je découvre toujours !

N’hésitez pas à 👏 cet article si vous aimez et suivez-nous sur les réseaux pour toujours plus de POP !